Alimentation du Chien
du Dr Riad Kazi Aoul

7 Avenue Porte Didot, 75014 Paris
Tel : 01.45.39.62.36
riadkaziaoul@yahoo.fr

Horaires d'ouverture

: du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h30, et le samedi de 10h à 12h

Alimentation

Comme pour tout animal domestique, il faut veiller à mettre de l'eau à disposition, jour et nuit, et en quantité suffisante. Cependant pendant les repas il faut penser à retirer la gamelle d'eau car l'ingestion d'eau et de nourriture rend celle-ci plus difficile. On pourra remettre l'eau environ un quart d'heure après le repas terminé.

Dans la nature, le chien sauvage est avant tout un charognard. Le chien domestique est un carnivore à tendance omnivore ; cependant il est parfois considéré comme étant réellement omnivore, du fait de son comportement opportuniste. La moitié de son alimentation devrait être constituée de viandes. Les aliments du commerce font l'objet de contrôles et sont adaptés aux différents stades de vie de l'animal (chiot, adulte, senior). Toutefois, il est possible de composer soi-même un repas équilibré et adapté aux besoins d'un animal. Pour cela, il est judicieux de demander conseil à un vétérinaire.

Certaines céréales et légumes sont pratiques car ils contiennent des fibres et permettent aux chiens de mieux digérer. Même si le chien peut se permettre de manger plusieurs catégories d'aliments (viandes, poissons, légumes…), certains se révèlent être de véritables dangers pour lui.

Les propriétaires sont souvent tentés de donner des os à leur compagnon, il faut savoir qu'il ne faut donner au chien que des os crus. Les os cuits peuvent être dangereux car trop friables ils se fractionnent en petits morceaux pointus (os de poulet par exemple), et peuvent causer des lésions lors de l'ingestion (ex: perforation de l'intestin).
C'est pareil pour les bouts de bois que le chien à tendance à ronger lors de sa balade.

Des friandises peuvent être offertes en récompense à cet animal plutôt gourmand. Attention toutefois à l'embonpoint, courant chez certaines races (labradors, boxers).

Le chocolat contient de la théobromine, substance mal tolérée par les chiens : des doses faibles (deux grammes suffisent pour les plus petits), peuvent leur être mortelles.

Pour un chiot les repas devront être donnés 4 fois par jour, car comme pour un bébé, leur estomac est plus petit et la digestion se fait plus vite. À 6 mois, on pourra descendre les repas à 3, et adulte, 1 à 2 repas seront suffisants.

L'alimentation ménagère

Même si son repas est préparé à la maison, le chien ne mange pas comme ses propriétaires !

Une ration équilibrée doit contenir de la viande, des céréales, des légumes verts, auxquels sont ajoutés de l'huile, de la levure de bière et un complément minéral et vitaminé.

Beaucoup de propriétaires optent pour une alimentation industrielle, équilibrée, prête à l'emploi et souvent moins chère que l'alimentation ménagère. L'offre d'aliments industriels est aujourd'hui pléthorique.

Les Boites
L'alimentation humide est souvent plus appétentes que les croquettes. Elle peut être privilégiée pour les chiens difficiles ou qui présentent des problèmes de mastication.

Les croquettes
Les croquettes présentent de nombreux avantages : le coût quotidien généralement le plus bas, une bonne conservation et un effet bénéfique pour la prévention du tartre.

La transition alimentaire et autres règles de base

Le chien ne demande pas une alimentation variée et peut même bouder un nouvel aliment. Pour sa santé, la stabilité alimentaire est également souhaitable car une modification brutale peut provoquer des troubles digestifs. Si un changement est nécessaire, une transition alimentaire doit être respectée : le nouvel aliment remplace progressivement l'ancien sur une période de 8-10 jours.

Boisson :

- il doit pouvoir s'abreuver à volonté. Un chien nourri avec des croquettes a besoin de boire plus ;

- la quantité d'aliment distribuée doit être mesurée pour correspondre aux recommandation du vétérinaire ou du fabricant ; il faut également penser à adapter cette quantité aux situations (période de plus grande activité, par exemple).

- une hygiène élémentaire doit être respectée : les aliments périssables non consommés sont jetés, la gamelle est lavée quotidiennement.

- des récompenses peuvent être offertes, mais en quantités modérées et en évitant les sucreries, pâtisseries, restes de plats en sauce, etc.

Le vétérinaire est l'interlocuteur de choix pour déterminer l'alimentation la mieux adaptée à chaque chien ou lorsque l'animal présente une variation de poids inhabituelle : celle-ci peut signifier que la ration ne convient plus, mais d'autres causes sont possibles.

Accueil
Accueil