Le FURET
Cabinet vétérinaire
du Dr Riad Kazi Aoul

7 Avenue Porte Didot, 75014 Paris
Tel : 01.45.39.62.36
riadkaziaoul@yahoo.fr

Horaires d'ouverture

: du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 19h30,

le samedi de 9h30 à 12h

Le furet est maintenant considéré comme un nouvel animal de compagnie , bien qu'il soit domestiqué depuis plus de 2000 ans.
Les furets ont été sélectionnés pour obtenir des coloris de pelage variés.

Les éleveurs de furets se sont surtout attachés à obtenir de nombreuses variétés de coloris et de motifs au niveau de la fourrure. Entre autres les variétés albinos, putoisé qui regroupent : zibeline (divers teintes), champagne, silver, blackself, chocolat, cannelle et dew (blanc aux yeux noirs). Certains furets peuvent présenter des tâches blanches (mitts, bavette, badger etc.). De nos jours il existe même des furets angoras et semi-angoras

Bien qu'un furet soit plus petit qu'un chien ou un chat, il demande autant d'entretien. Il ne nécessite pas de sortie quotidienne contrairement à un chien, mais il doit pouvoir sortir de sa cage au moins 2 à 4 heures par jour. Le furet ne peut pas comme un chat sortir librement de la maison, il n'a pas la capacité de retrouver seul son chemin.

Parasites internes et externes

Le furet doit être traité contre les parasites internes et externes. Il faut vermifuger un fureton (bébé furet) tous les mois pendant ses 6 premiers mois puis une fois adulte 2 fois par an (tous les 6 mois), ainsi que le traiter régulièrement contre les parasites du type puces ou tiques. Les traitement antiparasites usuels (gouttes dorsales) protègent également les oreilles de l'animal. Le furet est sensible aux otites à otodectes appelées "gale auriculaire".

La coupe des griffes est recommandée en moyenne une fois par mois, en fonction de l'usure et de la longueur. Le furet ne se les use pas seul. La coupe doit se faire parallèlement au sol. Il faut être attentif à ne pas couper la veine qui se trouve au centre de la griffe (ligne rose visible sur les griffes claires).

Le bain n'est pas nécessaire. Au contraire, des bains trop fréquents ou avec des produits inadaptés abîment la peau du furet, et peuvent provoquer un excès de sébum. De plus, plus on lave un furet plus il sent fort, car il essaye de recréer son odeur corporelle. Il est recommandé de laver un furet une à deux fois par an maximum. De plus, la qualité de la nourriture que vous donnerez à votre furet influencera beaucoup son odeur.

Vaccination

Il faut vacciner le furet contre la maladie de Carré, maladie mortelle encore incurable à 100%. Bien que celle-ci soit quasiment éradiquée en France, elle apparaît encore ponctuellement. Le furet est moins sensible à la rage que d'autres carnivores, mais la vaccination contre la rage est obligatoire dans plusieurs pays et pour le passage de frontières.


Pose d'une puce d'identification

En France, l'identification du furet , par implantation d'une puce électronique sous-cutanée est fortement conseillée (en cas de perte du furet il est possible d'identifier l'animal et de contacter son propriétaire) mais n'est cependant pas légalement obligatoire, sauf dans les départements officiellement déclarés infectés par la rage. L'identification du furet est obligatoire pour se rendre dans certains pays.


Contraception chirurgicale

La stérilisation est indispensable chez les femelles non destinées à la reproduction.

La castration n'est pas obligatoire pour les mâles, mais une fois castré, le mâle ne pourra plus être en rut. L'odeur du furet castré est plus douce et cela enlève pour le propriétaire et ses animaux les désagréments d'un mâle en rut (odeur prononcée, marquage par l'urine et comportement agressif et obsessionnel envers ses congénères).

Selon certains vétérinaires, la stérilisation pourrait être un facteur entraînant à terme des problèmes hormonaux
Opérations de convenance

Le furet est un carnivore strict.

Pour nourrir son animal le propriétaire d'un furet a le choix entre une alimentation carnée (proies, viandes et sous-produits animaux broyés) et une alimentation à base de croquettes d'excellente qualité à forte teneur en protéines animales, pour chatons ou pour furets.

Un furet prend des habitudes alimentaires dans les 6 premiers mois de sa vie, c'est pendant cette période qu'il faut lui faire connaître des goûts différents pour qu'il ne devienne pas exclusif. Le furet fait autour d'une dizaine de petits repas par jour car sa digestion est très courte (3 à 5 heures) . C'est pour cela qu'il est important de toujours lui laisser de la nourriture et de l'eau fraîche à disposition. La nourriture devra contenir de la taurine et être composée d'au moins 20% de graisses et 30% de protéines animales. Il est parfois nécessaire de leur donner des suppléments, comme des vitamines, selon leurs besoins et leur alimentation

Les aliments à éviter sont : le chocolat, la théobromine étant très toxique voire mortelle pour les carnivores en général, les bonbons et autres aliments trop sucrés, les fruits secs, l'alcool, le poisson, le blanc d'œuf cru, le lait à cause de l'intolérance au lactose des adultes qui ne sont plus habitués à le digérer,

Parmi les fruits secs, les raisins (secs ou frais) sont fortement déconseillés car ils sont toxiques pour les furets aussi bien que les chiens. Il a été prouvé qu'une ingestion massive de raisin cause une insuffisance rénale aiguë[40]. Une étude faite aux États-Unis a en effet recensé 23 cas d'intoxication par le raisin.


Éducation
Le fureton découvre son environnement avec la gueule. Lorsqu'il grandit il faut lui apprendre à ne pas mordre à tout va, par exemple en rendant la morsure désagréable.

Le furet est un animal relativement propre qui fait ses besoins dans les coins (de pièce, de cage, de litière). Il est possible de l'habituer à faire ses besoins dans une litière qui lui est destinée, en l'y mettant dès son réveil ou dès qu'il se met en position de défécation (il lève la queue et il recule).
Furet en position de défécation

Le furet recule jusqu'à sentir un contact sur la partie courbe de sa queue ce qui lui donne une tendance naturelle à grouper ses crottes dans les coins. En revanche, même s'il veut bien faire ses besoins dans une litière, il y a de forte chance pour qu'il choisisse lui-même le coin vers lequel il veut faire ses besoins, litière ou pas.

Il est parfaitement possible d'apprendre des tours à un furet, comme faire la "marmotte", grimper sur l'épaule de son maître, déplacer un objet dans un endroit convenu... Toutefois le furet agira toujours en fonction d'une récompense espérée, jamais pour faire plaisir a son maître. Le furet réagit aux récompenses et se bute sur les punitions qui sont en général inefficaces. C'est un animal intelligent, si vous lui apprenez à vivre à la lumière du jour dans la journée et dans l'obscurité la nuit, il passera la nuit sans vous déranger, sinon il jouera et grattera dans ca cage pour demander à sortir. Il faut lui donner de bonnes habitudes tout petit. Respecter son rythme biologique, il dort environ de 12 à 18 heures par 24 heures. Il n'aime pas être dérangé lorsqu'il dort. Mais lorsqu'il dort, il se met dans un état de léthargie, et même s'il y a du bruit dans la maison, il ne se réveille pas. Sa température corporelle tombe de 39°C à 37°C environ et son rythme cardiaque ralentit. Par contre il faut éviter les cris et les bruits très fort, les claquements de porte, cela le fait sursauter et se met à faire des bonds dans sa cage au risque de se blesser. A son réveil, le furet devra récupérer sa température d'activité de 39° et va trembler fortement afin de se réchauffer, donnant l'impression de grelotter.
Cage

Le choix de la cage du furet est important. Les barreaux doivent être suffisamment écartés pour qu'il ne s'y coince pas de doigt ou de patte et suffisamment serrés pour qu'il ne s'y coince pas la tête (l'idéal pourrai apparaître dans les parois en plexiglas, mais elles sont à éviter car le plexiglas devient vite un sauna l'été lorsqu'il fait très chaud). La fermeture des portes doit être sécurisée car ils peuvent ouvrir les portes avec leurs pattes ou leur nez.

La cage doit être facilement lavable, éviter les cages en bois qui seront vite souillées par l'urine. Il lui faut un bon espace à l'intérieur pour pouvoir bouger et jouer (en Suisse, depuis septembre 2008, la loi exige une surface minimum de 4 m² pour un couple de furet (0,50 m² par furet supplémentaire), ainsi qu'une hauteur d'au moins 0,60 m) La surface nécessaire peut être répartie sur plusieurs étages. Il lui faut également un endroit où faire ses besoins et un autre contenant le nécessaire pour l'alimentation (écuelle, pipette ou bol d'eau). Le possesseur de furet a le choix d'acheter une cage du commerce ou s'il est bricoleur de se fabriquer la sienne. Il peut également choisir de laisser son furet en liberté ou en semi-liberté dans sa maison, ce qui implique des mesures de sécurité pour l'animal (et pour les plantes et autres ustensiles posés par exemple sur une table à sa portée) car de nombreux accidents domestiques y sont possibles.

L'animal doit pouvoir sortir régulièrement de sa cage (environ 3 à 4 heures par jour), mais ne nécessite pas forcément de sorties à l'extérieur comme un chien. Cependant, en l'équipant d'un petit harnais spécialisé (disponible en animalerie), et après avoir effectué correctement ses vaccinations, l'animal pourra accompagner son maître en promenade (ce qui reste une de ses activités préférées, voire son activité préférée).

Accueil
Accueil
Espérance de vie d'un furet est de 5 à 11 ans suivant les conditions de vie