Cabinet vétérinaire
du Dr Riad Kazi Aoul

7 Avenue Porte Didot, 75014 Paris
Tel : 01.45.39.62.36
riadkaziaoul@yahoo.fr

Horaires d'ouverture

: du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 19h30,

le samedi de 9h30 à 12h

Obésité Animal
Accueil
Accueil
Prévention et lutte contre l'obésité

Environ 25 % des chats et chiens sont obèses ou en surpoids. Les animaux sédentaires sont plus particulièrement concernés par ce phénomène qui a tendance à s'aggraver : le chat inactif est prédisposé à la prise de poids et le chat en surpoids fait de moins en moins d'exercice. La castration est un facteur favorisant bien connu.

Hormis quelques cas dus à des déséquilibres hormonaux (par exemple, une hypothyroïdie), la prise de poids est toujours la conséquence d'un déséquilibre entre l'apport et la dépense énergétique.

Conséquences de l'obésité

Qu'est-ce que l'obésité ?

L'obésité est un surplus de poids causé par un excès de nourriture. Cette maladie de la nutrition est la plus répandue chez le chien. Ce sont les tissus adipeux, c'est-à-dire le gras, qui augmentent dans l'organisme et peuvent causer bien des problèmes de santé.

Quelles sont les causes de l'obésité ?

La principale cause est l'excès de calories causé par l'absorption exagérée de nourriture, ou le manque d'exercice, ou encore les deux. L'ennui, la nervosité ou le manque d'activité peut inciter le chien à manger davantage. Les chiens nourris avec de la nourriture de table sont beaucoup plus à risque que ceux nourris avec de la nourriture commerciale équilibrée. La stérilisation du chien peut prédisposer à l'embonpoint, si vous ne diminuez pas sa ration quotidienne de nourriture. Les chiens opérés vagabondent moins, donc ils font moins d'exercice. C'est pourquoi il faut les encourager à faire plus d'exercice pour garder leur poids santé. Certains chiots obèses restent avec un surplus de poids à l'âge adulte, par contre la suralimentation chez les grandes races de chiens n'entraîne pas d'obésité, mais elle peut accélérer leur croissance. Dans les cas plus rares, les affections glandulaires peuvent être une autre cause à l'obésité.

L'obésité peut avoir des conséquences multiples pour le chat et le chien: elle favorise en particulier l'apparition de troubles cardiaques. La surcharge pondérale est également un facteur aggravant de l'arthrose, les articulations étant soumises à des contraintes augmentées.Le surpoids peut donc nuire au bien-être du chat et chien et diminuer son espérance de vie il doit donc être considéré comme une véritable maladie, qu'il faut traiter ou, mieux encore, prévenir.

Lutte et prévention contre l'obésité

De nos jours, l'obésité est très présente dans le monde canin et felin. Elle peut même causer des problèmes de santé, c'est pourquoi la prévention est la meilleure chose à faire. La vie d'un chat ou chien obèse est en général plus courte que la vie d'un chat ou chien avec un poids normal.

Il est encore plus difficile chez un chat que chez un chien de lui faire pratiquer un exercice physique, afin d'augmenter la dépense énergétique. Le traitement de l'obésité est donc fondé sur des mesures diététiques.

L'objectif est de diminuer l'apport énergétique de manière importante, puisque cet apport ne doit plus représenter idéalement que 60% des besoins correspondants au poids cible.

En pratique, une simple diminution de la ration habituelle n'est pas une bonne solution, car le chat et chien éprouveraient une sensation de faim permanente et cette situation n'est pas satisfaisante non plus pour les propriétaires.

Il est donc nécessaire de modifier la composition de la ration afin de réduire l'apport calorique, sans modifier notablement le volume ingéré, ce qui permet de satisfaire l'appétit du chat et du chien. Les restes de repas et autres friandises doivent être proscrits.

Les principales caractéristiques de l'aliment allégé sont :

Un apport augmenté en fibres, qui n'apportent pas d'énergie, mais procurent par leur volume une sensation de satiété ;

Une teneur élevée en protéines de bonne qualité pour maintenir la masse musculaire.

Un supplément nutritionnel qui permet une meilleure utilisation des graisses ingérées, la L-carnitine, est incorporé dans certains aliments industriels.

Une alimentation ménagère peut répondre à ces exigences, en utilisant une viande peu grasse (blanc de volaille par exemple) et en incorporant des légumes verts cuits à l'eau.Valable pour le chien car le chat peut se montrer particulièrement adroit pour trier ces différents ingrédients !

Le recours à une alimentation industrielle spécifique est donc la solution la plus simple et souvent la plus efficace.

Lorsque le poids cible est atteint, la quantité d'aliment distribué doit être adaptée, en continuant à utiliser un aliment allégé ; la prévention des récidives nécessite également un suivi régulier du poids.

Si l'obésité est liée à une affection métabolique, le traitement de la cause constitue une priorité et rend généralement possible la perte de poids.

La rigueur que nécessite un traitement de l'obésité n'est pas toujours bien vécue par les propriétaires et la prévention doit donc être privilégiée. Elle repose principalement sur:

Surveillance régulière du poids, ce qui permet d'adapter la ration ;

La prise en compte des facteurs de risque, pour anticiper une éventuelle prise de poids : diminution de l'activité (chat qui sort moins en hiver, qui vieillit), castration.