Cabinet vétérinaire
du Dr Riad Kazi Aoul

7 Avenue Porte Didot, 75014 Paris
Tel : 01.45.39.62.36
riadkaziaoul@yahoo.fr

Horaires d'ouverture

: du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 19h30,

le samedi de 9h30 à 12h

Ophtalmologie
Motifs de consultation et principales affections oculaires

Il est important que les propriétaires inspectent régulièrement les yeux de leurs animaux, car des signes discrets révèlent parfois un trouble nécessitant un traitement. Il est donc conseillé de consulter un vétérinaire chaque fois que des signes inhabituels sont constatés.

Oeil rouge

Un oeil rouge est le plus souvent lié à une inflammation des conjonctives , qui peut être primaire (infection, corps étranger) ou secondaire à d'autres affections.

Ecoulement, accumulation de sécrétion et "oeil sale"

Les écoulements sont de natures diverses : il peut s'agir de larmes, de mucus ou de sécrétions muco-purulentes.

Leur signification est très variables, car ils se produisent lors de nombreuses affections, en particulier lorsqu'il y a une inflammation, une infection ou de la douleur.

Certains Animaux présentent un écoulement de larmes permanent, non pathologique, lié à l'obstruction du canal lacrymal drainant les culs-de-sac conjonctivaux vers les fosses nasales.

Oeil fermé (blépharospasme)

Un oeil partiellement ou totalement fermé est généralement dû à un spasme des muscles palpébraux, associé à une lésion douloureuse de l'œil. Ce symptôme accompagne de nombreuses affections oculaires : glaucome, uvéite, etc.

Déformation des paupières

Une déformation de la paupière peut notamment être due à son gonflement (oedème conjonctival) ou à la présence d'une masse (tumeur par exemple).

L'animal se frotte l'œil

Ce comportement est souvent lié à une gêne ou une douleur localisée aux annexes oculaires (conjonctivite, corps étranger sous palpébral) ou au globe (ulcère de la cornée, glaucome, kératite, etc.) ; ce comportement peut aggraver les lésions ou en créer de nouvelles.

La surface de l'œil a changé d'aspect

La surface oculaire est normalement lisse, brillante et transparente. En fonction des affections, la cornée peut devenir terne, irrégulière, blanche et opaque, présenter des ponctuations ou des pigmentations, être parcourue de petits vaisseaux sanguins. Ces modifications peuvent être unilatérales ou bilatérales.

L'intérieur de l'œil a changé d'aspect

Les affections du globe oculaire peuvent s'accompagner d'une modification de la couleur de l'iris ou de la chambre antérieure et d'une opacification du cristallin. Une déformation de l'iris, la présence de petites masses plus ou moins mobiles peuvent également être remarquées par les propriétaires attentifs.

Certaines affections provoquent également des modifications de la taille du globe oculaire (taille augmentée ou diminuée) et de sa position (oeil enfoncé ou "exorbité")

Principales affections oculaires

Les troubles oculaires rencontrés chez les animaux sont nombreux et variés ; beaucoup sont similaires à ceux affectant l'homme.

Si certaines régions anatomiques sont plus souvent concernées, des affections de toutes les structures de l'œil ou de ses annexes peuvent être observées.

Affections des annexes

Affections des paupières : entropion, ectropion, distichiasis, trichiasis et cils ectopiques, plaies traumatiques, tumeurs, etc.

Membrane nictitante : éversion de la membrane nictitante, luxation de la glande nictitante, tumeurs, etc.

Conjonctives : conjonctivites, corps étranger sous palpébral

Affections du globe oculaire

Cornée : ulcères, dégénérescence endothéliale, lipoïdose, plaies traumatiques, brûlures chimiques, kératites, Kérato-conjonctivite sèche (KCS), corps étranger, etc.

Cristallin : cataracte, luxation du cristallin

Uvée : uvéite antérieure, endophtalmie, kystes, tumeurs, etc.

Rétine : atrophie rétinienne progressive (ARP), décollement de la rétine

Segment antérieur : hyphéma, glaucome

Il est fréquent que plusieurs troubles soient associés : par exemple, une luxation primaire du cristallin peut être à l'origine d'un oedème cornéen et d'un glaucome secondaires, un glaucome est souvent responsable d'un oedème cornéen, d'une luxation du cristallin et d'une dégénérescence de la rétine, etc.

Accueil
Accueil