Cabinet vétérinaire
du Dr Riad Kazi Aoul

7 Avenue Porte Didot, 75014 Paris
Tel : 01.45.39.62.36
riadkaziaoul@yahoo.fr

Horaires d'ouverture

: du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 19h30,

le samedi de 9h30 à 12h

Alimentation Lapins

Le lapin est un herbivore, ses incisives ont une croissance continue, il est donc indispensable pour lui de les user régulièrement en rongeant sa nourriture.

Physiologie digestive du lapin
Préhension des aliments et digestion mécanique : le broyage

Le lapin ronge sa nourriture à l'aide de ses incisives, puis repousse les aliments au fond de sa cavité buccale où ils sont broyés par ses molaires. Ce broyage est assuré par les puissants muscles de ses mandibules : les muscles Masséters. Exterieurement, ce "jeu" de mâchoires est bien visible chez les lapins.

Toujours au niveau de la bouche, les aliments sont imprégnés de salive : c'est la première étape de la digestion chimique.
Le transit gastro-intestinal dure en tout 4 à 5 heures.

Alimentation du jeune lapin

Chez le jeune lapin : sevrage jusqu'à quatre à cinq mois, il convient d'être prudent car son tube digestif est en pleine transformation. Pour plus d'informations sur la qualité du foin et des granulés, ainsi que sur les quantités à apporter, consulter la rubrique alimentation du lapin adulte.

Le jeune doit tout comme l'adulte disposer d'eau à volonté.

Il vaut mieux éviter dans un premier temps de proposer de la verdure ou des légumes (même la traditionnelle carotte peut-être dangereuse si elle est apportée sans préparation).

A partir de trois mois et demi environ, on peut introduire de la verdure mais de préférence en respectant certaines règles :
- proposer l'aliment nouveau en petite quantité et une seule fois.
- attendre 24 heures et surveiller l'absence de diarrhée (ne pas confondre avec des selles un peu plus molles que d'habitude).
- si tout va bien, reproposer l'aliment en augmentant progressivement les quantitées mais si une diarrhée survient, retirer l'aliment immédiatement.

Certains lapins sont plus fragiles que d'autres, il n'y a pas de règles absolues : un lapin de trois mois supportera très bien de la verdure, tandis qu'un autre de cinq mois réagira par une diarrhée.

Il faut donc adapter l'alimentation de votre lapin en fonction de sa propre sensibilité, en sachant qu'un aliment humide (verdure) a plus tendance à provoquer des troubles digestifs.

Dans tous les cas, il vaut mieux apporter un nouvel aliment progressivement car une diarrhée chez un très jeune lapin peut rapidement être très grave voir fatale.
.

Alimentation du lapin adulte

Le lapin adulte (de plus de six mois) est moins fragile que le jeune,

L'eau
Le lapin doit toujours avoir à sa disposition de l'eau fraîche et propre. Si besoin, la changer régulièrement. Un adulte nourri majoritairement d'aliments secs consomme environ 5 à 10 mL par jour pour 100g de poids vif (ex : 100 à 200 mL par jour pour un lapin de 2 kg).
Un des signes de la déshydratation est la constipation. Une lapine privée d'eau peut aller jusqu'à dévorer ses petits afin de diminuer les pertes liées à la lactation...
Un lapin nain peut très bien boire l'eau du robinet. Cependant, en cas de problèmes urinaires ou d'eau très calcaire, il est recommandé de lui donner une eau minérale pauvre en calcium.

Le foin

Doit rester présent dans l'alimentation du lapin, c'est un aliment "sain" qui ne provoque jamais de diarrhée (à condition qu'il soit de bonne qualité...). C'est le seul aliment qu'il faut continuer à proposer lors de diarrhée.
Il doit être donné en petite quantité tous les jours, voire même deux fois par jour. Le lapin est un animal très délicat, s'il reste du foin dans la cage, il faut l'enlever et le remplacer, car il n'y touchera pas. C'est pourquoi il est préférable d'en donner de petites quantités mais plus souvent.
Il existe quelques critères pour juger de la qualité d'un foin : il doit être vert, non poussièreux, sec et avoir une bonne odeur. Attention au foin récolté humide qui a une "arrière odeur" de moisi.

Les granulés : il est possible de les acheter en animalerie ou en grande surface, il existe de nombreuses marques.
Il faut choisir un aliment spécifique pour les lapins, et non pas un aliment pour rongeurs ni même un aliment pour " lapins et cobayes" par exemple. En effet les aliments pour cobayes sont trop riches en calcium et risquent à long terme de provoquer la formation de calculs urinaires.
De même il vaut mieux choisir des granulés complets qu'un mélange de graines. En effet le lapin aura tendance à trier les graines qu'il préfère, ce qui à terme peut provoquer des troubles digestifs.

La verdure, les légumes, les fruits

Légumes appropriés
Carottes, Choux rave, Fenouil, Celeri en branche, Mâche, Chicorée, Brocolis, Radis blanc et noir (feuilles), Epinards, Endives, Tubercules de celeris, Parties vertes de soja, Feuilles et tiges de pois.

A utiliser avec précautions
Tous les types de choux (provoque des ballonements), Laitue.

Déconseillés voire toxiques

Concombre, Tomate, Courgette, Aubergine, Betterave rouge, Pomme de terre crue, Germes de pomme de terre, Haricots crus et tous les légumes traités.

Plantes aromatiques appropriés

:Persil, Aneth, Cerfeuil, Origan, Sauge, Livèche.

Déconseillés voire toxiques

Toutes les plantes aromatiques traitées

Fruits appropriés
Pomme, Poire, Fraise, Framboise.

Fruits déconseillés voir toxiques

Tous les fruits traités.

Lorsque l'on donne de la verdure régulièrement à son lapin, il faut diminuer légèrement les quantités de granulés. Il vaut mieux lui donner la verdure pour la nuit, ainsi il sera occupé. En effet, dans la nature les lapins sortent et donc mangent principalement le soir et la nuit.

Les extras
Ce sont toutes les friandises que l'on peut acheter en animalerie ou ailleurs. Il convient de ne pas en abuser car elles font grossir. Il vaut mieux choisir des bâtonnets ou autres friandises aux légumes plutôt qu'aux céréales, aux noisettes et aux graines d'olégineux. En effet les légumes font moins grossir. Si le lapin est très gourmand, lui laisser le batonnet pendant une demi-heure puis le retirer; un lapin vraiment glouton pourrait tout manger d'un seul coup et cela pourrait entrainer des désordres digestifs.
Il ne faut pas oublier que le lapin est un herbivore, pas question donc de s'en servir comme d'une poubelle de table, même s'il ne demande que ça !!!

Aliments à éviter : chocolat, biscuits, gateaux, sucreries...

Aliments autorisés : biscottes, pain dur.

 

Conclusion

Le lapin est un animal très sensible aux variations d'alimentation. Il faut donc respecter une transition alimentaire de plusieurs jours pendant les changements.
La ration de base d'un lapin doit toujours comprendre majoritairement du foin de bonne qualité et des granulés pour lapin.
Les légumes et fruits constituent un supplément appréciable s'ils sont bien tolérés.
Le lapin doit avoir à sa disposition de l'eau à volonté.
Il ne faut jamais négliger un début de diarrhée, surtout chez le jeune : ne pas hésiter à consulter son vétérinaire

.

 

 

.

Accueil
Accueil