Ethnie des HAN 1,142 Milliard d'Habitants

D'après les renseignements fournis par le 4e recensement national effectué en 1990, les Han représentaient 91,96% de la population totale du pays, et les 55 autres ethnies, 8,04%1. Selon l'enquête faite sur 1% de la population nationale effectuée en 1995, sur plus de 1,2 milliard de Chinois, la population des ethnies minoritaires était de 108,46 millions de personnes, soit 8,98% de la population totale du pays et soit une augmentation de 0,94 point par rapport à 1990. Les Hans sont répartis sur l'ensemble du territoire de Chine

Les Han créèrent, dans les Contrées occidentales (nom donné, sous les Han, aux régions situées à l'ouest de Dunhuang au Gansu dans la Chine actuelle), un commandement général et 17 préfectures pour gouverner les différentes ethnies des alentours, formant ainsi un pays d'une vaste étendue, englobant les ancêtres de différentes ethnies du Xinjiang actuel. Au cours des échanges avec les autres minorités des alentours, la dynastie des Han fut appelée, petit à petit, par ces ethnies pour désigner toute la nation chinoise, les Han, une nationalité dont la population est la plus nombreuse au monde. D'abord né sous les Qin, puis consolidé par les Han, et les différentes dynasties chinoises. L'Etat chinois devint un pays multiethnique unifié. L'histoire chinoise fut parsemée de périodes de morcellement ou de scission locale, mais l'unité resta un aspect essentiel dans l'évolution de l'histoire chinoise.

D'un point de vue historique et géographique, on peut dire que les frontières naturelles ont été atteintes au terme d'une longue histoire. Ce berceau originel se trouve dans la moitié septentrionale orientale du pays, de part et d'autre du bas Huang he. Ce sont les pays du Hebei au Nord du fleuve jaune, du Hénan et de l'Anhui au sud, c' est-à-dire, entourée d'un fort corset montagneux et en arrière de la péninsule du Shandong, la Grande Pleine alluviale aux sols légers et fertiles composés de lœss.
De fait, le berceau Han rencontra des courants de cultures différents venus du nord autant que du sud, les assimila, les renouvela, se posa en tant que civilisation composite.


Une Chine de l'Est et du Sud où l'emprise Han fut plus prégnante et où l'assimilation des autres cultures fut plus forte. C'est la Chine des 18 provinces, dite aussi Chine de l'intérieur.

Une Chine du Nord et de l'Ouest, différente. Elle est composée de la Mandchourie, de la Mongolie, du Xinjiang, du Tibet. C'est la Chine de l'extérieur.

La Chine, on a pu le voir, est composée d'un nombre important d'ethnies, mais à la base de tout, il y a un seul peuplement qui écrase toutes les ethnies qui cohabitent en Chine. Le peuplement Han en est le rameau initial, le plus anciennement enraciné et celui qui a donné l'unité aux fondements humains de la Chine. Les Han totalisent environ 1,142 milliard de personnes soit 92% de la population.

Depuis 1949, par le recours à des méthodes brutales, on enregistre une forte expansion Han vers les régions périphériques. Ainsi, de nos jours, les Han sont majoritaires dans 18 provinces sur 22 et dans trois des cinq régions autonomes. Ils demeurent minoritaires au Xinjiang et au Tibet, mais leur nombre global s'y est accru. En Mandchourie, ils sont devenus totalement majoritaires : 93 % de la population ainsi qu'en Mongolie extérieure avec 84,5 % de Han. La Chine et sa civilisation s'identifient au peuple HAN qui rassemble près de 92% de la population totale de la République Populaire de Chine, cependant les 8% de minorités nationales totalisent 91 millions d'habitants et sont historiquement dominants dans les vastes espaces de Chine de l'Ouest et du Nord.

1766-1027 av. JC: 1ere Dynastie SHANG
1027-221 av. JC : Dynastie des ZHOU
221-206 av. JC : Dynastie des QIN
206 av. JC: 220 apr.JC : Dynastie des HAN