Les DRAVIDIENS

Les traditions du peuple dravidien disent que ce peuple serait arrivé en Inde vers -9.500 après avoir échappé en partie à un cataclysme qui aurait englouti leur continent situé au Sud de l’Inde et à l’Est de Madagascar, c’est à dire dans l’Océan Indien. Les nouvelles découvertes font maintenant remonter la civilisation de l’Indus à environ -7.500 et la découverte de nouveaux sites pourrait nous entraîner vers des dates plus lointaines. Ceci replace les Dravidiens dans un contexte extrêmement ancien et laisse supposer que la date d’arrivée de – 9.500 pourrait être un fait certain. Les Dravidiens seraient donc les survivants d’un cataclysme qui, vers 9.500 aurait englouti leurs terres de l’Océan Indien. ( Encore à l'étude)

Une civilisation sophistiquée On sait que les Dravidiens, grands navigateurs ont essaimé jusqu’au bassin méditerranéen. Les fouilles ont produit l’évidence de commerce avec la Mésopotamie. Des tablettes cunéiformes mésopotamiennes décrivent des transactions avec les marchands dravidiens qui exportaient des métaux précieux, des perles, de l’ivoire, du cuivre travaillé, de la céramique et de la verrerie. Ces navigateurs remontaient jusqu’aux ports d’Arabie par la mer Rouge

Les Dravidiens avaient la renommée d'être un peuple sociable et moins agressif que les autres. Pourtant, un jour, aux alentours des années -1700, leur civilisation a presque complètement disparue devant les troupes d'envahisseurs Aryens venus du Nord qui les déçimèrent comme du bétail...

Dravidiens: Peuple repoussé au sud de l'Inde par les Indo-Aryens. La différence se fait facilement entre un Indo-Aryen et un Dravidien. Ce dernier a un teint très foncé, presque violacé. Les Dravidiens ne sont pas des Hindouistes au sens propre (pas de littérature védique ni d'ancien système des 4 castes)-, mais ont beaucoup influencé les pratiques dans la religion.

Les Dravidiens du Sud comptent cinq peuples de traits non négroïdes, mais à pigmentation souvent très foncée, de religion brahmanique, et dont les noms correspondent aux cinq langues dont ils font usage: les Télougous (près de 55 millions), les Canaras (plus de 25 millions), les Toulous (plus d'un million et demi), les Malayâlams (30 millions) et enfin les Tamouls (50 millions). ( ETHNIES Dravidiennes )

De nombreuses peuplades primitives, parlant une des cinq langues dravidiennes, présentent un type négroïde-noir, aux cheveux frisés, qui, il y a encore quelques générations, se procuraient le feu par giration. Ce sont ces peuples qui fournissent aujourd'hui la plus grande partie des travailleurs non qualifiés en Inde.

Le fervent peuple dravidien du sud vit et respire son ancienne religion.

Invasion par les ARYENS

Vers l'an -1700, la civilisation Dravidienne de l'Inde a été vaincue, décimée, et remplacée par des tribus d'envahisseurs iraniens et des peuplades à la peau claire venues de l'Inde du Nord et des bords de la Mer Caspienne qu'on identifiera plus tard sous le nom d'ARYENS.

Déferlant en hordes sauvages ces ARYENS ont d'abord envahi la vallée de l'Indus et ont détruit les grandes cités : d'HARAPA et de MOHENJO - DARO. Après s'être installés dans les plaines verdoyantes, ils étendirent durant deux siècles leurs conquêtes sur les anciennes peuplades du Sud-Ouest de l'Inde, en obligeant les survivants des régions conquises, à vénérer leurs dieux et à adopter leurs rites.

La lente évolution vers l'Hindouisme et les mariages mixtes avec les nouveaux venus (mariage entre Aryens et Dravidiens) vont également adoucir les terribles conquérants qui vont finir par admettre les rites anciens associés au dieu Shiva...

En Inde il faudra attendre qu'un millénaire s'écoule pour constater (vers -650) un changement de mentalité des hommes et une nouvelle façon de percevoir des divinités devenues plus sages et plus religieuses grâce aux enseignements d'ouverture des Brahmanes (les prêtres et religieux de l'Inde) ces hommes qui se sont mis à refuser la violence ont démontré par l'exemple de leur sainte vie que les dieux étaient là non pour tuer tout ce qui vit, mais au contraire pour tolérer les plus faibles et inciter le genre humain à vivre dans un nouvel esprit de conciliation et de recherche de la perfection... De cette évolution d'esprit sont nés successivement : l'Hindouisme, le Bouddhisme et le Jaïnisme qui ont remplacé le culte Védique.

Cliquez sur photos pour agrandir et textes