Les MOGHOLS ( Arabes Turc & Iranien)

Des deux cultures, Dravidiènne et Aryenne se sont levés une culture indienne communiquée à nous par Mahabharata et Ramayana. Les invasions arabes, turques et mongoles ont résulté dans une contribution culturelle et religieuse significative (l'Islam).

Les indiens se répartissent de la façon suivante : 72% d'indo-européens, 25% de dravidiens et 3% de mongoloïdes ou autres.
Il y a 80% d'hindous, 14% de musulmans, 2,4% de chrétiens, 2% de sikhs, 0,7% de bouddhistes, 0,5% de jaïns, 0,4% d'autres.

Histoire : Entre le VIIe et le XIIe siècle, les guerriers islamiques d' Asie centrale déferlent sur le territoire indien. Au début du XIIIe siècle, ces envahisseurs fondèrent un nouvel état, avec Dehli pour capitale. celui-ci tomba en 1526 lorsque s'établit l'Empire moghol, sous l'égide de Baber, qui avait perdu son empire de Samarkand, en Asie centrale. Son petit fils Akbar, qui régna de 1556 à 1605, étendit l'empire à la presque totalité du sous continent, ainsi qu'à une partie de l'Afghanistan. Son fils Aurangzeb 1618 - 1707 alla plus loin encore , mais ces guerres ruineuses précipitèrent la fin de la dynastie. Les Moghols marquèrent leur passage par des oeuvres impressionnantes tels le Tag Mahal et les forteresses de l'Inde, Fathepour Sikri, etc...

Cette population évaluée à 120 millions de personnes. L'Inde peut s'affirmer comme le 3eme état musulman du monde, après l'Indonésie (150 millions) et le Pakistan (Plus de 140 millions)

Sur le milliard de musulmans de la planète, 700 millions vivent en Asie.

Au Pakistan, 97 % des 145 millions d’habitants sont musulmans. Dans l’Inde voisine, les 120 millions de musulmans sont en situation de minorité :

Les Musulmans du Sud : Provient d'une migration de marchands et de marins arabes, la plupart des musulmans de l'Inde sont sunnite. Les Chiites sont d'origine Iraniennes. Nous les retrouvons dans les régions du Kérala , les îles Laquedives, Bangalore, D'Hyderabad , Madras. Ces musulmans du sud, sont à l'exception des Mâppilei, une classe urbaine de commerçants et d'artisans. Ils ont réalisé leur insertion dans le système économique local en adoptant les métiers où la concurrence hindoue était faible ( tailleurs, matelassiers, bouchers) Les plus riches sont de gros commerçants et des industriels, qui ont le monopole de fait dans les industries de tannerie et de bidi de la région de Madras. Ils comptent parmi eux de gros propriétaires fonciers et une masse de pauvres ouvriers agricoles.

Les Musulmans du nord : Plus de 35 millions dans les états d'Uttar Pradesh, Bihar, Bengale et Assam; et 3 millions dans la vallée du Cachemire. Forte concentration due à la prépondérance politique des Musulmans pendant une longue période. aussi la communauté est-elle constituée surtout par des fidèles d'origine indigène et de basses castes: ce sont ceux qu'on appelle "Ajfâf " (communs), masse de cultivateurs et artisans pauvres. Au dessus se situent les " Ashrâf " (honorables), section composite qui comprend les castes d'origine étrangère ( arabe, Iraniennes, Turque, Afghane ) au premier rang desquelles sont les Sayyad,, qui descendent du prophète par sa fille Fatima.. Les " Ajlâf ", d'origine indienne, ont conservé l'aversion des indiens du Nord pour les mariages entre cousins. Au contraire les " Ashrâf " pratiquent les mariages de cousins particulièrement ceux de cousins parallèles, qui sont d'origine Arabe. La langue est l'Ourdou, assez proche de l'Hindi pour que les communication soient plus faciles avec la communauté Hindoue ( la différence la plus nette étant celle de l'écriture arabe )

Minaret qoutoub Minar
Shan Jahan et son épouse bien aimée
Fathepour Sikri
Baber crée les jardins Moghols
Baber
Fort Rouge