Les Moudäs ou Négritos (Arborigène DRAVIDIENS )

Ainsi commença une «dravidianisation» des Négritos, des Australoïdes et surtout des Mélano-Indiens. En Inde, les tribus parlant le munda témoignent encore de cette époque ou se constituèrent les peuples dravidiens.
Les Dravidiens du Nord s'établirent dans les parties voisines des provinces d'Orissa, Madras, Nizam. Appartenant à la famille Mundâ, ils n'avaient guère, jusqu'au début du XXe siècle, dépassé l'état de chasseur ou celui d'agriculteur primitif: ils obtenaient le feu par sciage, brûlaient des forêts pour semer dans la cendre, ne connaissaient aucun vêtement.

Il existe quatre groupes raciaux Dravidien distincts en Inde à l’heure actuelle.

1 ) les négroïdes, les Jarawa de l’âge de la pierre qui parlent le kadi en Andaman et les Pulayans.

2 ) les australoïdes des groupes qui parlent l’austro-asiatique et l’indo-européen.

3 ) Les peuples d’origine dravidienne qui incluent les Tulus, les Kodagus, les Todas, Kotas et Badagas du sud de l’Inde, les Kuis de l’Orissa, les Kolams du Maharashtra, les Gonds du Madhya Pradesh, les Orans du Bihar, de l’Orissa et du Bengal.

4 ) Le groupe mongoloïde des groupes aborigènes qui incluent Tibétains, Baltis, Ladakhis, Sherpas, Lepchas de la région indo-himalayenne et les Bodos, Garos, etc

« Du reste, il est absolument certain qu’un certain nombre de Jatis " Intouchables " ont indubitablement une origine aborigène; et ceci a été le résultat d’un plan délibéré de la part de la société hindoue pour dominer et absorber les groupes ethniques dans leur propre structure économique et sociale. Ce qui est en lien, rappelons le, avec le fait qu’un certain nombre de castes d’intouchables possèdent des traits culturels qui montrent clairement leur filiation originelle et indiquent leur ethnie d’origine »

Découverte de ces ethnies : A cause de l’isolement géographique des aborigènes, un certain nombre d’entre eux ont été capables de préserver une grande part de leur identité socio-religieuse, de leur foi et de leurs pratiques. Quand les Britanniques ont introduit routes, système postal et administration civile, les facilités de transport et de communications avec les régions où se trouvaient les aborigènes sont devenues plus aisées. Ce qui a attiré marchands et prêteurs. Les missionnaires hindous ont suivi. Ce qui, en conséquence, a conduit à "l’hindouisation" des peuples aborigènes. Auparavant, les aborigènes avaient sauvegardé la pureté de leur sang parce que les mariages hors du groupe ethnique n’existaient pas. Depuis qu’ils ne pratiquaient plus l’intouchabilité, ils étaient délivrés de la crainte de perdre leur image.

Les prêtres et poètes de tradition brahmanique ont réussi à assimiler les dieux des aborigènes aux déités du panthéon hindou. Par exemple, le dieu de l’Orissa, le seigneur Jaganath a été identifié à Vishnu ; Murugan des dravidiens devint le Skanda des traditions hindoues de l’Inde du Nord. Cependant le plus grand nombre de conversions s’est fait grâce aux agents recenseurs. On les avait persuadés d’inscrire la religion des aborigènes comme étant "hindoue"

Mode de vie : Les aborigènes, pour leur survie, malgré leur grande diversité, partagent une même dépendance vis-à-vis de la terre et de la forêt. « Aujourd’hui même, les peuples aborigènes représentent 70 % des habitants de la forêt indienne. Traditionnellement, leur dépendance vis-à-vis de la forêt est totale. Ils en retirent 80 % de leur nourriture dont des céréales et des légumineuses qu’ils obtiennent par une culture itinérante. Ils dépendent de la forêt pour le combustible, l’engrais organique, le fourrage, les plantes médicinales et autres biens »

« Pour eux, la terre n’est pas qu’un atout économique ; c’est aussi une part de leur héritage tant spirituel qu’économique. L’importance que les aborigènes donnent à la terre qui les fait vivre dépasse le simple domaine économique. Tous conviennent que les problèmes de la terre et les droits des aborigènes sur les terres qu’ils cultivent sont fondamentaux pour un usage plus efficace des ressources du sol »

Arborigènes Moudas
Cliquez sur photos pour agrandir