GÈOGRAPHIE CHINE

Généralités

= Statut : République socialiste unitaire et multinationale
= Chef d’état : Jiang Zemin
= Population : 1,milliard 300 millions d’habitants
= Capitale : Beijing (Pékin)
= Villes principales : Hong-Kong, Taipei, Shangai, Shenyang, Lhassa, Lanzhou, Guangzhou.
= Régions : Shinkiang, Macao, Tibet, Mandchourie, Hong-Kong
= Pays limitrophes : Mongolie, Russie, Kazakhstan, Kyrgystan, Tajikistan, Afghanistan, Pakistan, Inde, Népal, Boutan, Birmanie, Laos, Vietnam, Corée du Nord.
= Langue : Mandarin et cantonnais
= Religions : Bouddhisme, Taoïsme et Confucianisme
= Monnaie : le Yuan renminbi
= Décalage horaire : 6 heures en été, plus 7 heures en hiver

Géographie

La Chine est le troisième plus grand pays du monde après la Russie et le Canada. Mais les deux tiers du territoire sont presque exclusivement composés de montagnes. A partir du plateau tibétain, culminant en moyenne à 5 000 m, le relief ne cesse de perdre de l’altitude jusqu’à la mer. Le point le plus haut du pays est l’Everest, à 8 848 m d’altitude. La Chine a 32 000 km de frontières terrestres et 18 000 km de frontières maritimes.
Le pays se divise en six grands ensembles. Les plateaux du Tibet sont surtout composés de steppes glacées. La cuvette du Sinkiang englobe les déserts de Tarim et de Djoungarie.Les déserts du nord-ouest comprennent ceux de Gobi, de la Mongolie Intérieure, du Tsinghaï, de Kansou et de Ningsia. Une quatrième région inclut les plateaux de lœss (terre limoneuse) du Chansi et du Chensi. Ensuite, viennent les plateaux calcaires du Kouangsi, du Yunnan et le bassin du Setchouan. Enfin, la grande plaine orientale s’étend de la Mandchourie au nord jusqu’à Guangdong au sud. Le réseau fluvial chinois compte environ 5 000 fleuves et rivières. Les fleuves les plus importants sont Le Yangtze (ou fleuve Jaune, 5 464 km) et le Chang Jiang (ou fleuve Bleu, 6 300 km).

Climat

Cette immense étendue implique une grande variété de climats, selon les régions et les saisons. Toutefois, la vallée du fleuve Chang Jiang (Yangtze) qui se jette dans la mer à Shanghai, coupe le pays en son centre et délimite deux types de climat.
Au Nord, le climat est continental. Il fait chaud l’été, froid l’hiver qui est généralement sec et très beau. A Pékin, de mi-novembre à février, la température descend nettement en dessous de zéro, mais le ciel bleu et le soleil réchauffent l’atmosphère dans la journée.
Au Sud, moins de différences de températures entre hiver et été, mais le climat est très humide. L’extrême sud, subtropical, est soumis au régime des moussons, avec des hivers doux et des pluies abondantes l’été. Dans le centre, les étés sont très chauds. Le centre est pour cette raison appelé le four.

Economie
Ressources :Les trois quarts de la Chine sont impropres à l’agriculture. Le riz est cultivé presque exclusivement au sud du Yangtze, le blé domine au nord ; le maïs, le millet et le sorgho sont les autres principales céréales. La Chine est toujours un grand producteur de thé, de coton et de canne à sucre. L’élevage est surtout composé de petit bétail (volaille et porc). Les matières premières abondent, comme le pétrole, le gaz et le charbon. Marché intérieur de 1,250 milliard d'habitants. Autosuffisance alimentaire. Réserves minérales importantes. Les réformes économiques entraînèrent une croissance moyenne de 10% par an au cours des années 80 et une forte hausse des exportations. Mains d'oeuvre bon marché pour les etrangers, à cause des bas salaires des chinois.

Le passage d'une économie dirigée à une économie de marché s'est éffectué à pas de géant à partir des années 80, notament au sud du pays, région ou la libérilisation est la plus avancée. La croissance dû être réfreinée par deux fois en 80 et 92 en raison d'une forte inflation. L'encadrement du crédit et le contrôle des prix ont permis une réduction de l'inflation et une augmentation de 10% du PIB en 1995. Faiblesses: Démographie et Chômage. Réseau de transports peu développé. Retard des réformes du secteur public