Dynastie des MING : 1368-1644 : Règne de 276 ans

Succédant à la dynastie mongole des Yuan, la dynastie chinoise des Ming régna de 1368 à 1644. Conservatrice et conventionnelle, tournée vers le passé et peu créatrice malgré quelques aspects brillants, l'époque Ming marque la dernière renaissance nationale chinoise.

Après avoir chassé les Mongols, Zhu Yuan Zhang, personnage légendaire et chef de paysans rebelles, fonde la dynastie Ming. Il choisit Nanjing comme capitale.

A sa mort, son petit-fils aîné lui succède. Mais l'oncle de ce dernier, Zhu Ti, gouverneur de Beijing, ne reconnaît pas cette succession. Il élimine facilement son neveu et devient l'empereur Yongle. La capitale est alors transférée à Beijing qui le restera jusqu'à la fin de la dynastie.

Le règne de Yongle

Le règne de l'empereur Yongle (1403-1424) est cependant resté célèbre dans les annales, car il fut le plus fastueux de l'histoire chinoise. Le pouvoir est encore assez fort pour manifester la puissance impériale en dehors des frontières: conquête de l'Annam, du Turkestan, réouverture de la Route de la soie

L'empereur Yongle entreprend de nombreuses constructions à Beijing dont la Cité Interdite, le Temple du ciel et une enceinte autour de Beijing. Les travaux durent douze années et mobilisent un million de personnes dédiées à la main d'œuvre et cent mille artisans. La Cité Interdite constitue le symbole même de Beijing.

Le traumatisme de l'invasion Mongole reste profondément ancré chez les Chinois Han. Afin d'éviter le retour d'une nouvelle vague d'envahisseurs, Yongle et les empereurs successifs mobilisent des millions de personnes pour renforcer la Grande Muraille. De nombreux régiments de soldats sont massés tout au long de la muraille pour contrer toute attaque venant du Nord.

La plupart des sites de la Grande Muraille visités par les voyageurs d'aujourd'hui datent de l'époque des Ming. La partie située dans les environs de Beijing figure parmi celles des plus solides et majestueuses, car elle protège la capitale ainsi que les tombeaux des treize empereurs Ming.

L' Essor des Ming : La société sous les Ming
Le trait le plus caractéristique de la société des Ming est l' apparition d' une puissante bourgeoisie. Les marchands, méprisés selon la tradition, peuvent enfin s' enrichir et s' afficher librement, au terme d' un long processus entamé dès les Cinq Dynasties et favorisé par la domination mongole, peu soucieuse de faire respecter les valeurs confucéennes. Cependant, l' état de fonctionnaire reste un idéal; les bourgeois eux-mêmes visent aux postes officiels, ce qui leur est rendu possible par la diffusion du livre imprimé. Quiconque peut ainsi acquérir la culture requise pour les examens. Mais il faut aussi la fortune, car la corruption triomphe à tous les niveaux. L' empereur est entouré d'eunuques qui le maintiennent dans l'ignorance des événements; ils filtrent et arrangent à leur goût les décrets. Ceux qui ne sont pas capables de «donner du poids» à leurs requêtes n'ont pas le droit de se faire entendre. Enfin, la condition des paysans, qui constituent l'autre extrémité de cette hiérarchie, est loin de s'améliorer. Ainsi donc, dès le début de la dynastie, la situation intérieure apparaît malsaine et génératrice de troubles.

La dynastie Ming adopte un système de gouvernement ultra centralisateur. Inéluctablement, la dynastie se replie sur elle-même. Protégée par la grande muraille au Nord, elle ferme également ses ports et ses frontières aux voyageurs étrangers.

Pourtant, un événement mineur va changer le cours de l'histoire. En 1644, des rebelles réussissent à envahir la capitale. Quand le commandant d'un fort stratégique de la Grande Muraille apprend que sa concubine préférée est aux mains des chefs des rebelles, il ordonne alors l'ouverture des portes pour laisser entrer l'armée Mandchoue. Cette initiative entraînera la chute de la dynastie Ming et l'avènement de la dynastie Qing.

Ming représente une époque importante pour l'art et la littérature. Le style des meubles et objets de décoration intérieure repose sur la sobriété et le raffinement. Zhengdhezing devient un grand centre de fabrication de la porcelaine. Parmi les objets fabriqués se distinguent notamment les fameux vases bleus Ming, réputés dans le monde entier.

Grande Muraille
Cité Interdite
Temple du Ciel