Dynastie QIN : 221 av JC à 206 av JC

Au cours du IVe siècle, les ducs de Qin procédèrent à la mise sur pied d'une administration centralisée et supprimèrent la féodalité sur leur territoire. Un encadrement très strict de la population et la pratique des monopoles commerciaux leur permirent de rassembler entre leurs mains un pouvoir considérable. Bien équipée, leur armée repoussa les tribus nomades menaçantes vers le nord (328), avant de pénétrer dans le royaume méridional de Tchou (Se Tchouan) en 316, préparant ainsi la prise à revers des principautés orientales.

La dynastie Qin est importante malgré sa courte durée de vie pour la Chine avec une envergure de 15 ans. Le Shi Huang Di, dirigeants du Qin a éliminé les six autres États chinois et a créé ainsi pour la première fois dans l'histoire la Chine unie. .Elle a ouvert l'histoire à 2000 ans impériale en Chine et a exercé une influence de grande envergure sur les dynasties suivantes.

Il y eut juste un empereur durant la dynastie Qin (prononcé "Ch'in"), laquelle a duré juste 15 années. L'empereur Qin a préparé la Chine à devenir un pays. C'était la fin du système féodal. Qin a utilisé les travaux forcés pour construire la grande muraille de Chine. La monnaie commençait à être utilisée. Après l'empereur Qin, le pays fut nommé la Chine.

L'empereur était un grand politicien. Après qu'il ait unifié le pays, il a effectué une série de réformes politiques. Il a divisé le pays en 36 préfectures, et subdivisé en plus de comtés. Tous les gouvernements régionaux étaient subalternes au gouvernement central, qui était dans la charge de l'empereur lui-même. Le premier empereur de Qin a normalisé la mesure du poids, et de la longueur, écrit le manuscrit, du système légal et de la devise. Il a émigré des milliers de personnes aux zones frontalières méridionales pour frayer un chemin la terre vierge. L'Empereur Qin désigne un de ses excellents généraux, Mengtian, a dirigé la construction de la grande muraille.

Quoi qu'il en soit, en dépit de tous les grands travaux , l'empereur Qin règne en tant que tyran impitoyable. Afin de normaliser des pensées humaines, il a brûlé la plupart des livres dans le pays pour empêcher la culture contraire à ses pensées. En outre, l'impôt lourd imposé par l'empereur a contraint des milliers de personnes à travailler à la grande muraille. La deuxième année après son sacre, il a commencé la construction de son mausolée, qui a pris presque 700.000 appelés sur 30 ans. Afin de continuer son règne après sa mort. De son vivant, il a commencé la construction d'un vaste mausolée souterrain, que son fils Ying Huhai, ou le Second Empereur, acheva durant son court règne (210-206 av. J.- C.)

Le contrôle de la pensée
Le désir d'unification totale de Qin Shi Huangdi s'étend au savoir et à la morale: en 213, il condamne au bûcher «tous les livres pernicieux qui exaltent le passé au détriment du présent». Une chasse aux écrits s'engage alors dans tout le pays; beaucoup disparaîtront ainsi. À la mort de Qin Shi Huangdi, en 209, son fils lui succéda. Mais déjà le peuple, lassé, s'était soulevé. Les Qin disparurent en 207, pour faire place aux Han, qui sauront faire fructifier leur héritage.
La condamnation systématique des Qin par les lettrés confucianistes, qui leur reprochent au premier chef la destruction des livres et la construction de la Grande Muraille, entreprise qui imposa au peuple de terribles souffrances, ne doit pas masquer leur importance historique. En fait, l'empereur, tel que l'avait défini Qin Shi Huangdi, demeura un modèle et beaucoup de ses méthodes restèrent appliquées (sans que l'on en convint officiellement). La tendance autoritaire, jointe au gouvernement humanitaire prêché par Confucius, trop utopique par lui-même, lui permit de devenir viable.

Le tigre de Qin Zheng monta sur le trône de Qin quand il n'avait que 13 ans,mais saisi la puissance à 22 ans. C'était un brillant général et homme d'état qui ne laissait personne lui faire obstacle. Son rude caractère lui valut le surnom de "Tigre de Qin". En dépit de ce titre l'empereur avait peur de la mort. Son palais avait plus de 1000 chambres, pour qu' il puisse en changer toutes les nuits en cas où l'on chercherait à le tuer. Mais, il mourut de mort naturelle.

Cliquez sur les Photos pour agrandir et textes