Retour QIN

Les 6 000 guerriers et chevaux de terre cuite font face à l'Est, en formation rectangulaire. L'avant-garde semble être constituée de trois rangées d'arbalétriers et d'archers, qui se trouvent à l'extrémité Est de l'armée. Juste derrière se tient la troupe, des soldats en armure portant des lances, des haches et autres armes à long manche, accompagnés de 35 chariots tirés par des chevaux (ces chariots faits en bois se sont désintégrés depuis longtemps). Chaque visage possède sa morphologie et son expression.

Aussi célèbre que la Grande Muraille et la Cité interdite, l'Armée enterrée des soldats de terre cuite (bïngmäyöng), vieille de 2 000 ans, est incroyablement bien conservée et continue de veiller sur l'ancienne nécropole impériale. En 1974, des paysans qui creusaient un puits mirent au jour ce qui est sans doute la découverte archéologique majeure du XXe siècle : une construction souterraine faite de terre et de poutres contenant des milliers de soldats de terre cuite grandeur nature, accompagnés de leurs chevaux, en formation de combat.