Les Trois Royaumes WEI : SHUI : WU de 220 à 265

Temps des Barbares 304 à 589 ap JC

Territoires gagnés par les 4 Dynasties : Shang : Zhou : Qin : Han

Le général Ts'ao Ts'ao dépose le dernier empereur Han. Le pouvoir est aux mains de chefs locaux.et l'empire se divise en 3 royaumes.

-Royaume deWei au nord, de loin le plus peuplé " 220-265 "
- Royaume de Shu à l'ouest " 221-263
"
-Royaume de Wu au sud " 222 - 280."

A la dynastie impériale Han succède la période dite des Trois Royaumes (grande époque de la chevalerie chinoise, 220-280), avec le royaume de Wei (vallée du Huanghe), et deux pouvoirs méridionaux, les Shu dans le Sichuan et les Wu dans le bas Yangzijiang et quelques régions plus au sud. La réunification par les Jin de l'ouest (280-304) n'est qu'un rideau de fumée et l'Empire poursuit en réalité sa décomposition, dont profitent les Barbares cantonnés le long des frontières pour pénétrer en Chine.

C'est le royaume Wei qui seul demeure et rétablit une apparence d'unité en Chine vers 265. Le Tarim est abandonné. Le pays est ruiné, la population a diminué de moitié suite aux guerres entre les 3 royaumes. Chaque bataille s'accompagne de la décapitation de dizaines de milliers de soldats vaincus. Les luttes violentes entre les membres de la famille royale, (guerre entre les Huit Princes), à la fin du 3e siècle, profitent aux nomades qui sont installés pour garder les frontières,

Le temps des Barbares (304-589)
Après les premières révoltes des Barbares (304), et surtout la prise de Luoyang, la vieille capitale impériale, par les Xiongnu (nomades asiatiques) en 311, s'ouvre une période obscure de trois siècles. Si la Chine du Nord voit l'étonnante succession des dynasties éphémères de «seize royaumes» barbares (304-439), un membre de la famille impériale qui s'était réfugié à Nanjing (Nankin) restaure en (318) la dignité impériale (dynastie des Jin de l'Est ou Tsin méridionaux), dans une Chine du Sud qui reste prospère grâce à ses relations maritimes. Puis Chine du Nord et Chine du Sud inversent leur trajectoire.