Retour Moghol

Grand Moghol Akbar

Akbar « le Très Grand » – jamais nom ne fut plus prémonitoire – mène une vie difficile et aventureuse. N’ayant, dit-on, jamais appris à lire, il n’en est pas moins, avec Asoka peut-être, le plus remarquable souverain des Indes. Héritier à treize ans d’un empire encore chancelant, il laissera à sa mort, quarante-neuf ans plus tard, un pays solide.Les dernières années du souverain sont tristes. Il n’a pas ménagé ses forces, minées de surcroît par l’usage de la drogue. Il est malade et les deuils rongent son âme.