GANDHI Apôtre de la non Violence

Principal artisan de l'indépendance de l'Inde, dont il n'a pu éviter la partition, Gandhi reste avant tout, par ses principes et son action, le plus grand apôtre de la non-violence.

Issu d'une famille appartenant à une caste commerçante ayant occupé des postes politiques importants, Gandhi, né en 1869 à Porbandar, fait ses études de droit à Londres (1888-1891) et devient avocat. De 1893 à 1914, il séjourne, de manière intermittente, en Afrique du Sud, où il défend la communauté indienne en butte à la discrimination raciale.

En 1913, il obtient ainsi du gouvernement la signature d'un pacte qui abolit les injustices les plus criantes. C'est à cette époque qu'il élabore et met en pratique les principes de son action future. Vérité (satya) et non-violence (ahimsa) deviennent les deux concepts fondamentaux d'une idéologie dont les sources sont dans la Bible

De retour en Inde, Gandhi s'engage dans ce qui sera l'un de ses principaux combats, la lutte contre la domination britannique. Après le massacre perpétré par l'armée britannique à Amritsar, Gandhi prend la direction effective du parti nationaliste, le Congrès (1920), et fait adopter par celui-ci un programme de non-coopération, c'est-à-dire de boycott des institutions coloniales et des produits européens.

Marche du sel
Signe Paix
Angleterre
Il se consacre dès lors à l'éducation du peuple et ne reprend la lutte qu'en 1930. N'ayant pas obtenu de la Grande-Bretagne l'octroi du statut de dominion pour l'Inde, il lance alors une nouvelle grande campagne de désobéissance civile visant, symboliquement, le monopole gouvernemental du sel. Libéré après un nouvel emprisonnement, il participe à des négociations avec le gouvernement (seconde conférence de la Table ronde, sept.-déc. 1931), qui sont un échec.

Gandhi mène parallèlement un combat social et religieux. L'appel qu'il lance en faveur du filage et du tissage à la main n'a pas seulement pour but de priver l'industrie britannique de ses débouchés et de préparer l'indépendance économique du pays ; il est avant tout destiné à revivifier l'artisanat villageois de l'Inde.Le rouet (chakra) est choisi comme symbole de son programme.
Dans le domaine religieux, Gandhi ne condamne pas le système des castes, mais il se révolte contre ses aspects les plus injustes. La lutte qu'il mène en faveur des intouchables (jeûne de 1932) permettra l'amélioration de leur sort. Enfin, le Mahatma reste fondamentalement attaché à un État national unique, réunissant communautés hindoue et musulmane. Or, la lutte pour l'indépendance entraîne de violents affrontements entre hindous et musulmans, ces derniers se prononçant en majorité en faveur d'un État musulman séparé. Les « jeûnes à mort » de Gandhi aboutissent, tant à Calcutta qu'à Delhi, au rétablissement de la paix religieuse. Mais le Mahatma ne peut empêcher la partition du sous-continent indien entre l'Inde et le Pakistan (1947). Gandhi est assassiné le 30 janvier 1948 à l' âge de 79 ans par un extrémiste hindou.

Gandhi jeune
Gandhi et enfant avec le rouet
l' Apôtre
Mahatma
Cliquez sur photos pour l'agrandir et texte vie de Gandhi