Les YOGISTES

Les préoccupations éthique dans la société indienne et le recul consécutif du ritualisme dans la vie religieuse se traduisirent par l' apparition de plusieurs méthodes visant à atteindre la délivrance et l' immortalité. L' hindouisme n' était pas une organisation unifiée. Trois voies maîtresses furent ouvertes pour la délivrance : la connaissance upanishadique, la technique du Yoga et la bhakti.
L' adepte du Yoga est celui qui tient sous le joug ses sens et sa pensée pour atteindre la délivrance. En fait, cette méthode n' est pas facile à définir, car il existe une multitude de yoga, méthode d' ascèse et de méditation. Il existe un yoga classique, exposé par Pantajali dans son célèbre traité le Yoga-Sûtra, et c' est de là qu' il faut partir pour comprendre la position du Yoga dans l' histoire de la pensée indienne. Nous pensons que Pantajali a vécut au IIe ou Ier siècle av JC. Mais comme le le Yoga-Sûtra est une oeuvre de philosophie et de techniques, la précision de la chronologie n' est pas déterminante pour dater les origines
Ce qu' il faut comprendre, c' est que l' action de lier, de mettre sous le joug, présuppose, chez l' adepte du yoga, la rupture des liens qui unissent l' esprit au monde. Dans sa technique, le yoga repose sur la pratique des postures, qui permettent, associée à la méditation, la maîtrise du corps et de l' esprit. Le Yoga n' aboutit pas à une union avec la divinité, mais à une union avec soi même. Il réalise ainsi les conditions de l' immortalité.La maîtrise de la science indienne, qui est sans doute celle de la psychologie, se soit développé dans 2 branche de la pensée antique : le Bouddhisme et le Yoga . La psychologie indienne n' est pas une simple connaissance, mais une méthode permettant d' agir sur soi même, et de modifier profondément la personnalité. Il y a des yogistes en Inde qui ont une telle pratique sur leur corps, qu' ils peuvent sortir de leur enveloppe charnel.