Cosmologie BRAHMANIQUE

Selon la doctrine brahmanique, le Brahman est la réalité unique de l' univers, Il est l' Être unique, commun a toutes les choses particulières qui existent . Cette réalité étant permanente, il n' y a pas de création ni de destruction absolues . Pour les Hindous, la création est l' organisation d' un univers sortant du chaos. En ce qui concerne le problème de la mort, les peuples néolitiques ne concevaient pas la néantisation de l' être ni son éternisation ; la mort n' était à leurs yeux qu' une forme de survie. Cette conception persiste encore dans la croyance populaire de l' hindouisme; selon laquelle les défunts demeurent dans l' environnement des vivants et participe d' une certaine manière à leur vie . Cependant le brahmanisme a fait prévaloir la pratique de la crémation, qui semble être d' origine indo-européenne. Tous les villages et les villes entretiennent sur leurs lisières des terrains de crémation où les défunts, quelques heures après leur mort, sont réduits en cendre.Il n' y a pas de crémation plus pieuse que celle qui ce font sur les ghâts de Bénarès pour que les cendres soient jetées dans le fleuve sacré. Selon la mythologie hindoue, les défunts séjournent dans l' empire des morts, sur lequel règne un ancien dieu du Rig Véda : Yama, le dieu des morts.Il importe de souligner les implications sociales de cette cosmologie. La réincarnation d' un individu dans une condition meilleure ou pire est la conséquence du Karman accumulé pendant les existences antérieures. Un Brahmane n' est pas plus près de la délivrance qu' un homme de la plus basse caste : sa situation présente est privilégiée, parce qu' il a un bon karman ; mais s' il n' est pas vertueux, il peut se réincarner dans le corps d' un intouchable et même d' un vil animal comme un chien ou un serpent. Dans cette perspective, il faut accepter l' injustice sociale, puisqu' elle est conséquence automatique des actions passées .Toute réforme sociale est sans objet, car on ne peut rien contre un ordre immuable, il faut respecter le dharma. Mais il va de soit que cette conception sociale conservatrice n' a jamais été acceptée de tous. Elle est de nos jours, de plus en plus contestée.
Cliquez sur photos pour agrandir + texte