Les SHIVAHÏSTES

Deux grandes divinités, Shiva et Vishnou, dominent le panthéon brahmanique et partagent les fidèles en 2 sectes : Shivaïstes et Vishnouïstes. Shiva, plonge ses racines dans un lointain passé de la religion des rites, a une nature de démon-Dieu. D' une part c' est un dieu d' épouvante, qui sème la tempête; la corruption, la maladie, la mort. Dans cette forme terrible, il se substitue au dieu védique Rudra, mais en prenant un caractère universel. Il est aussi le Natarâjâ, le roi de la danse dressant ses 4 quatre bras, qui symbolise l' activité de l' Être. Son culte est lié à celui du linga, symbole phallique de la fécondité universelle. Mais il est aussi dieu secourable, qui triomphe de la mort, qui apporte la vie, le salut, la régénération. On l' appelle Pashupati, le "maître des créatures engagées dans la transmigration. Il est associé à une divinité parèdre, connue sous plusieurs noms, principalement Pârvatî, (la créatrice) Durga (la destructrice) et Kâli ( la guerrière) dans laquelle s' exprime la shakti ( énergie ), puissance féminine de la fécondité universelle que des sociétés plus anciennes vénéraient dans l' image de la Grande Mère. Avec Pârvatî, son union est le prototype du mariage humain. Avec la sanglant Kâli, l' union du dieu et de sa shakti exprime dans leur étreinte la puissance créatrice de l' union des sexes. Sous le nom de Durga, il incarne la divinité unique et universelle. Autour de cette image archaïque et sombre de la divinité, s' est développée l' une des grandes sectes de l' hindouisme, qui semble avoir été à l' origine la religion du petit peuple indien. Les membres de la secte adorent Shiva et le linga, ( symbole phallique de shiva )
Shiva et Pârvatî eurent 2 enfants Shanda ou Kumâra (l' adolescent) et surtout Ganesh, le dieu à trompe d' éléphant, le dieu populaire, accessible, à qui l' on s' adresse en toutes circonstances difficiles. Dans la personne de Ganesh, le culte sombre de Shiva s' humanise incontestablement.
Cliquez sur les photos pour agrandir et textes